Faut-il louer ou acheter son local commercial ?

Pour effectuer son travail, il faut disposer d’un lieu d’exploitation. À première vue, rien ne vaudrait l’achat du local dans lequel se dérouleront les activités. Cependant, la question d’argent ne représente pas tout. Certains cas montrent en effet la location comme une option intéressante dans l’exercice de ses fonctions. Quoi qu’il en soit, la situation mérite une étude approfondie avant de fixer une quelconque décision, sachant que celle-ci pourrait avoir des effets aussi bien bénéfiques que malheureux sur le développement de votre commerce. La meilleure solution consiste à prendre le temps de balancer le pour et le contre pour chaque option.

Commencer par louer

Selon les analyses, les nouvelles entreprises qui démarrent leurs activités seraient plus enclines à recourir à la location. Et pour cause, elles ne peuvent pour le moment se permettre de bloquer une grande partie de leurs finances dans l’acquisition d’un bien immobilier, aux dépens de la trésorerie. Celle-ci s’avère en effet indispensable et doit être capable de suivre les besoins journaliers, pour un rendement efficace et un développement soutenu. Par ailleurs, louer permet à certaines sociétés de s’adapter en fonction de leur croissance et de la part de marché qui leur revient. La pratique les autorise à déménager au besoin pour un endroit plus grand et apte à accueillir le nombre accru d’employés par exemple. Cependant, loi du marché et commerce obligent, les locataires peuvent s’exposer à des risques, entre autres la non-reconduction du bail.

Acheter au moment opportun

Lorsque l’entreprise a acquis suffisamment de fonds et une part de marché intéressante dans son secteur, l’achat d’un local peut constituer un choix judicieux. En effet, non seulement elle enverra une image de stabilité vis-à-vis de ses fournisseurs et partenaires, mais en plus elle se déchargera des diverses contraintes, notamment les éventuelles augmentations de loyer, ou les réparations, aménagements ou mises aux normes d’un local loué. Par ailleurs, elle détient l’avantage de disposer comme bon lui semble des lieux pour exercer et orienter son activité de commerce.

L’option du crédit-bail immobilier

Cette alternative permet à la société de louer un local pendant une période déterminée. La location se conclut généralement entre une société immobilière, la banque et l’entreprise qui veut prendre possession des lieux. À terme, cette dernière peut choisir l’option de prendre possession du bien loué et de procéder à son achat. Elle peut tout autant décider de résilier le contrat et exercer son commerce ailleurs.

Quelle est la durée d’un bail commercial ?
Droit au bail et pas de porte, deux notions à ne pas confondre