Faut-il céder à la mode de l’open space ?

Les temps changent, et les façons suivent… ou reviennent après un certain moment de mise en sourdine. Comme pour tout ce qui concerne les détails de la vie humaine, le monde professionnel subit les effets des phénomènes de mode. L’espace de travail se réaménage au gré des tendances. Aujourd’hui, l’adoption du concept de l’open space explose, au point de détrôner les anciens aménagements dédiés pour les bureaux. Cependant, les opinions sur l’efficacité réelle de cette idée restent partagées. Si certains y voient une évolution certaine et une liste interminable d’avantages, d’autres par contre déplorent l’existence de nombreux points noirs liés à cette réalisation.

Un open space, c’est quoi exactement ?

Le concept a été imaginé dès la fin du XIXe siècle et adopté avec succès aux États-Unis. Il s’agit en fait de se dégager de la contrainte des murs et cloisons qui séparent les différents bureaux contenus dans une entreprise. Le mot signifiant littéralement « espace ouvert », l’idée consistait à mettre tous les employés dans une même grande salle, sur une même plateforme, sans qu’aucune séparation ne vienne se mettre entre eux. L’époque du bureau privé et enfermé entre quatre murs a été dépassée. La notion est revenue lentement en Europe vers la fin du XXe siècle, et continue de progresser lentement et sûrement jusqu’à nos jours.

Les points positifs

D’un point de vue général, les dirigeants de société indiquent de nombreux avantages liés à l’aménagement de leurs locaux en open space. Le premier révèle évidemment un souci d’économie, tant en termes de loyer que d’entretien. L’absence de murs ou de cloisons de séparation permet un éclairage et une aération homogènes. En outre, le gain d’espace favorise une communication rapide et facile entre les employés. Enfin, la sécurité figure quand même dans cette liste, car comme tout le monde peut se voir et s’entendre, une alerte peut se diffuser très rapidement en cas de souci sur un poste de travail.

Les limites

D’un autre côté, les employés émettent des avis plutôt négatifs par rapport au fait de travailler en espace ouvert dans une entreprise. Tout d’abord, la nuisance sonore vient en tête, incluant par exemple les bruits du clavier de l’ordinateur, les conversations téléphoniques, les discussions, entre autres. Le manque de concentration conséquent entraîne alors une augmentation de la pression et un stress permanent. S’y rajoutent le risque probable d’indiscrétion, et certainement la perte de confidentialité lors des échanges sensibles.

Aménager ses entrepôts pour optimiser le volume de stockage
Comment évaluer le coût de l’aménagement de ses bureaux ?