Es-ce rentable d’investir dans un local commercial ?

L’immobilier représente un univers en perpétuelle évolution, et un investissement dans le domaine restera toujours favorable au premier abord. Rien qu’avec la croissance démographique, le besoin en logements continuera d’augmenter. La consommation ira également en crescendo, et par extension, la nécessité de bâtiments pour accueillir les activités professionnelles poursuivra son développement. Mais placer son argent dans un local peut malgré tout présenter quelques risques, pour peu qu’un ou certains détails pourraient rendre la transaction boiteuse. Quoi qu’il en soit, l’opération peut toujours s’avérer plus intéressante en optant pour un placement dans le secteur de l’immobilier commercial.

Petit résumé de l’investissement dans un local commercial

En matière d’investissement en général, l’opération consiste à placer de l’argent dans un bien physique ou un service répondant à un besoin de consommation. L’objectif de faire fructifier ce financement représente la raison principale de la transaction. Dans le domaine précis de l’immobilier, il s’agit donc d’acheter un local professionnel, autrement dit une surface et des murs destinés à des activités à but lucratif. En mettant ensuite ce bien acquis à la disposition d’un locataire exerçant un métier commercial, le loyer à chaque période constituera la réalisation d’un retour progressif du placement effectué.

Les avantages

Sachant que l’investissement dans l’immobilier présente des avantages indiscutables, le faire dans des murs commerciaux s’avère plus intéressant encore. Entre autres arguments, tout d’abord, au moment de l’achat, le prix au mètre carré d’un local professionnel coûte nettement moins cher que celui d’un logement. Ensuite, une activité exercée dans ces murs génère un revenu au locataire, les risques de loyer non honoré se réduisent au minimum pour un marché qui fonctionne normalement. En outre, contrairement à celui de l’habitation, le bail commercial reste flexible dans ses clauses. Il donne d’ailleurs au propriétaire l’assurance d’être payé par le locataire grâce au système 3-6-9. En résumé, le contrat dure neuf ans, le preneur peut s’en aller au bout de trois ans en prévenant le bailleur six mois à l’avance, mais il reste tenu de payer la totalité de la période triennale engagée.

Les risques

Toutefois, un investissement de ce genre ne présente pas que des atouts. Des points noirs peuvent tout à fait se poser. En guise d’exemples, un local nécessitant de nombreux travaux, un bail en cours mettant toutes les charges aux frais du propriétaire, un emplacement commercial peu favorable, représentent entre autres des risques pouvant impacter négativement sur le placement effectué.

Faut-il louer ou acheter son local commercial ?
Quelle est la durée d’un bail commercial ?